Pensée et Alimentation pour un Corps (PAC) vivant

ELLA Crue – Alimentation vivante

Souvenons-nous du célèbre principe d’Hippocrate (460 av. J.-C.), grand-père de la médecine moderne : «Que ton aliment soit ton remède et ton remède, ton aliment». Oui, mais… qu’en est-il de cette vérité universelle : «Tout est subtil avant d’être matière»? En réalité, le corps humain est en lui-même une source d’informations subtiles avant d’être matière. Une souche inconsciente de stress dans votre cerveau cause une maladie. Si le milieu corporel (par son acidité) est propice à recevoir la maladie, il la développera tôt ou tard.

Le PAC Vivant est notre force: réunir Pensées et Alimentation au Corps pour le rendre de plus en plus Vivant.

ELLA Crue est votre occasion de découvrir comment ma famille et moi avons transformé nos vies, nos corps, notre vitalité et réussi des exploits physiques en très peu de temps. Il nous suffit d’offrir simplement à nos cellules, les enzymes, les nutriments, l’énergie et la vie, essentiels à leur fonctionnement, en plus d’utiliser nos capacités de conscience, d’où le PAC (Pensée – Alimentation – Corps) Vivant. Lors des cours de crusine (alimentation vivante), vous bénéficierez de multiples apprentissages culinaires en plus de prendre conscience de certains stress qui causent vos mal-êtres physiques et émotionnels.

Pour obtenir plus d’informations, contactez-nous au (819) 879-0411

Qu’est-ce que l’alimentation vivante ?

Esprit sain dans un corps sain ! Un simple retour à la source, à la base de toute chose.

La valeur générale de l’alimentation vivante est de se nourrir de vie pour recréer la vie dans le corps humain. Ce mode alimentaire se compose de végétaux biologiques et crus, excluant tout produit animal cru. En d’autres mots, d’aliments simples, offrant une haute rentabilité énergétique pour le corps, ne le polluant pas (si les aliments sont biologiques à 100%), comportant un taux élevé de nutriments nécessaires à la bonne fonctionnalité du système corporel. Pour se faire, les aliments doivent être naturels, non transformés, ne comportant pas d’additif chimique et facilement assimilables par l’être humain.

L’alimentation vivante, pourquoi ?

L’homme est le seul être vivant à faire cuire sa nourriture. Ainsi, il perd au moins 50% de protéines disponibles dans l’aliment, plus de 60% de ses vitamines et 100% des phytonutriments favorisant le système immunitaire et plusieurs autres fonctions physiologiques. À partir de 115°F, les enzymes, participant à la digestion, sont également détruites. Le corps peut en produire jusqu’à un certain point, mais l’alimentation permet de conserver le «capital enzyme».

De plus, malheureusement depuis plusieurs années, une quantité innombrable d’aliments est composée de produits transformés et issus de l’agriculture industrielle. Les repas ne comportent plus assez de nutriments. Mais par-dessus tout, ils sont constitués de résidus de pesticides, d’arômes artificiels, de colorants, d’agent de conservation, de sucres… agissant subtilement comme poisons sur le corps humain. Donc, l’alimentation courante est dommageable pour la santé de l’être humain.

En devenant conscients de ce que nous intégrons dans notre corps, pas à pas, nous saurons répondre à ces réels besoins vitaux, préserver notre santé ou la restaurer.

L’alimentation vivante, pour qui ?

Cette façon de s’alimenter s’adresse à tout le monde, hommes et femmes, petits et grands, nerveux ou calmes, tristes ou heureux, professionnels ou sportifs, fatigués ou hyperactifs, en parfaite santé ou en état de maladie. Elle est parfaite pour tout être désirant atteindre faire progresser en lui une vitalité de plus en plus pétillante.

Nous devenons ce que nous mangeons

Bien se nourrir est un art. Nourrir en globalité le corps, l’âme et l’esprit l’est tout autant. Les aliments vivants recréent et consolident la vie dans le corps, contrairement aux aliments morts (cuits et animaux), qui appellent la décomposition et le compostage. L’aliment cru biologique détient une force et une puissance irradiante qui se transmettent directement dans nos cellules, notre corps et nos énergies lorsque nous nous en nourrissons. D’où l’expression, la vie qui recrée la vie.

Qu’est-ce que l’on mange ?

Manger vivant ne veut pas dire manger que de la verdure. Loin de là.

Manger vivant ne veut pas dire manger que de la verdure. Loin de là. Il suffit de nous nourrir de l’aliment simple (nature) ou de s’amuser à concocter des bijoux de saveurs par le biais de légumes, fruits, graines germées, céréales germées, noix et graines oléagineuses (cajou, tournesol, lin, amandes…). Tout devient possible à celui qui se pratique à utiliser son imagination fertile.

Pour vous familiariser avec l’alimentation vivante, il existe le cours intensif d’ELLA Crue, ainsi que plusieurs livres de recettes sur le marché.

Pourquoi pas de produits animaliers ?

Ancestralement et universellement, aucun être vivant ne devrait être tué par l’homme pour être mangé. En plus d’être des aliments acidifiants pour votre corps, les protéines animales portent une toxine dommageable chez l’être humain. Le rapport Campbell (traduction française de «The China Study» de Colin Campbell) est une œuvre se basant sur plusieurs décennies d’études scientifiques menées dans différents pays. Ces études démontrent très clairement l’effet nocif qu’a la consommation excessive de protéines animales sur la santé de l’être humain. Un tournant sur vos prises de conscience.

La consommation de produits animaliers provoque également de graves conséquences sur l’environnement et l’économie mondiale, en plus d’éveiller de nombreux questionnements d’éthique liés à l’exploitation des animaux.

L’important : y aller en étape

Dans le cerveau humain, la viande et les produits laitiers ont le même effet qu’une drogue. La dépendance doit être sevrée et non arrêtée drastiquement. Nous vous suggérons fortement d’agir ainsi si vous désirez mettre un terme à une alimentation carnivore (toutes chairs, œufs et produits laitiers) ou végétarienne (œufs et produits laitiers).

Une des meilleures façons de transformer doucement son alimentation est d’ajouter des aliments vivants et des super aliments dans votre assiette ou dans votre verre. L’élément principal à tenir compte ici est d’éviter de vivre des manques (sources de stress).

Donc, n’arrêtez pas de manger de la viande de façon drastique. À moins de vivre une maladie sévère et de vouloir détoxifier votre corps le plus rapidement possible.

Pourquoi les membres d’une famille n’ont-ils pas tous exactement les mêmes maladies s’ils se nourrissent exactement des mêmes aliments ?

Parce qu’il y a une histoire derrière tout cela et c’est cette histoire qui nous intéresse principalement. L’alimentation vivante jouera en plus un grand rôle dans l’amélioration constante du système corporel. Sur terre, l’un ne va pas sans l’autre. Malheureusement, la souche subtile des malaises de corps a trop été mise de côté. Elle vous est maintenant expliquée.

Tout être se nourrissant parfaitement bien, mais ayant des mémoires dysfonctionnelles créant certaines maladies, des pensées destructrices ou des stress inconscients, risque quand même de créer des souches acides, des souches où la maladie peut se dévoiler. D’un autre côté, tout être qui se dit zen, ayant des pensées positives, peu de stress, mais qui se nourrit de façons très inadéquates pour son corps physique (viandes, boissons, cigarettes, alcool, produits chimiques, etc.) créer aussi des souches où l’état de sa santé en sera tôt ou tard affecté.